Concours

La désignation Danse Sportive est en réalité appliquée à la « danse de salon de compétition » exécutée selon des normes internationales. L’apprentissage de ces danses passe par un entrainement fréquent et régulier. A la différence des danses de société pratiquées en soirées dansantes, la danse sportive est particulièrement technique et demande beaucoup de rigueur.

Au-delà de la performance physique, elle requiert des qualités artistiques et esthétiques qui font de cette discipline un véritable spectacle. Les pratiquants de cette spécialité très exigeante, souvent des amateurs dont certains ont acquis un très haut niveau technique, s’affrontent régulièrement lors de compétitions. Celles-ci réunissent des dizaines de couples concourant dans des catégories d’âge et de niveau différentes, selon un principe qui reprend les pratiques d’autres sports, avec des éliminatoires, des finales et des podiums.

La danse sportive comporte deux disciplines : cinq danses de style standard et cinq danses latines.

Danses standards :
Valse lente, Tango, Valse Viennoise, Slow Foxtrot, Quickstep
Le Tango dit standard est très différent du Tango argentin car il est beaucoup plus rythmé et beaucoup moins langoureux.

Danses latines :
ChaChaCha, Samba, Rumba, Paso Doble, Jive
Le Jive est une version compétition proche du Rock and Roll.

 
Deux classements indépendants sont établis : un pour le style standard, et un autre pour les danses latines. Il n’est possible de concourir que dans un seul style de danse. Mais il est possible de concourir dans plusieurs catégories d’âge, ainsi, les compétiteurs les plus âgés peuvent participer aux épreuves réservées aux plus jeunes (bien que l’inverse ne soit pas possible).
Les débutants ne peuvent se présenter que sur 4 danses au lieu de 5 dans chaque discipline, ils ne peuvent ni faire du slow foxtrot, ni du paso doble.
A chaque niveau correspond un éventail de figures autorisées. Par exemple, seules les figures de base peuvent être exécutées par les participants au niveau débutants. Au fur et à mesure de la progression des couples dans la hiérarchie des niveaux, l’éventail des figures disponibles s’élargit.

Il existe également des règles strictes liées aux tenues. Pour les catégories des niveaux de départ (débutant et espoir), une simple tenue de ville est imposée. A partir de aspirant, les tenues de compétition sont autorisées. Par exemple, en danse standard : robes longues, strass et volants pour les danseuses, frac pour les danseurs.
Des épreuves dites open sont organisées au cours de la compétition au sein desquelles les couples concourent sans différences de niveau, d’âge, de hiérarchie de figures ou de tenue.
Pour ceux qui souhaitent s’initier à la compétition, il existe également les Concours Passion : une ou deux danses standard et latines parmi les 4 du niveau débutant.

Les principaux critères de notation :

  • Capacité à danser en rythme et interprétation rythmique
  • Rayonnement du couple, harmonie, volume de danse, fluidité
  • Technique de danse : Posture, guidage, précision des pas
  • Chorégraphie

Déroulement d’une compétition :

Les compétiteurs concourent dans des catégories en fonction de leur âge et de leur niveau. On peut appartenir à une catégorie jeune et à une catégorie de niveau élevée, et inversement.

 CATÉGORIES D’AGE  CATÉGORIES DE NIVEAU
 Moins de 16 ans Débutant (ancienne catégorie « Bronze »)
 16 ans et plus  Espoir (ancienne catégorie « Argent »)
 21 ans et plus Aspirant (ancienne catégorie « Or »)
 35 ans et plus  Nationaux (ancienne catégorie « Etoile d’or »)
 45 ans et plus  Internationaux (ancienne catégorie « Platine »)
 55 ans et plus